Marc Ferro éclaire les ruses de l’Histoire

Le dernier livre de Marc Ferro
Le dernier livre de Marc Ferro

Marc Ferro et Emmanuel Laurentin, présentateur de La Fabrique de l’Histoire sur France culture, publient Les ruses de l’Histoire, petit ouvrage publié par Tallandier. L’animateur et l’historien se livrent à un jeu de questions réponses sur la part d’inattendu qui s’impose aux hommes au cours des siècles. « Par « ruses de l’histoire », il faut ici entendre ces situations qui n’avaient pas été prévues ou qui eurent un aboutissement inverse ou opposé à celui attendu. Le doyen des historiens français, spécialisé dans l’Histoire contemporaine et la Russie soviétique, se prête ainsi avec plaisir à ce jeu accompagné d’une vivacité d’esprit réjouissante chez un homme de 95 ans.

Sur de multiples thèmes d’actualités, l’historien fait appel au temps long, trop souvent absent de l’analyse médiatique actuelle qui, elle, se fourvoie dans l’écume des événements. En s’appuyant sur des sources nombreuses et parfois délaissées, il met ainsi en lumière les tendances lourdes des événements dans un monde toujours plus instable depuis la chute de l’URSS il y a maintenant près de trente ans. De la montée en puissance de la Chine, celle de l’islam ou le réveil des populismes, le livre balaye de manière synthétique et pédagogique en de courts chapitres la genèse et les évolutions de ces sources de déséquilibres planétaires qui, pour certains, n’ont pas été anticipés par des politiciens dont le regard ne dépasse que rarement le sondage de la veille et l’élection de l’année prochaine. L’historien, ancien résistant et grand témoin des totalitarismes du XXe siècle, a la sagesse de Tirésias, le devin de Thèbes. Il est regrettable toutefois que contrairement à lui, Marc Ferro ne soit pas écouté par les princes qui nous gouvernent.

L’exercice, auquel il se livre, est en effet très stimulant et ne manque pas de lucidité notamment sur la Chine ou la question de l’islam. Notons toutefois, qu’il se révèle parfois décevant comme par exemple sur la question si complexe du populisme. Ce phénomène multiforme qui touche aujourd’hui le monde entier méritait mieux que ce survol peu éclairant. Marc Ferro semble sur ce point très éloigné des clefs nécessaires à la bonne compréhension de ce phénomène historique qui balaie l’ancien monde politique. Lié en partie à l’essor des nouvelles technologies, ce moment populiste semble échapper à l’historien nonagénaire qui n’en a peut être pas saisi toutes les spécificités liées à l’accélération médiatique. Un regret donc pour ce petit ouvrage pourtant plein d’intelligence sur un monde dont les dirigeants font trop souvent preuve d’un manque de lucidité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s