Un tombeau pour le général Gudin

Le 4 novembre 2020, des restes humains trouvés à Smolensk, en actuelle Fédération de Russie, étaient identifiés comme ceux du général Charles Etienne Gudin (1768-1812). Le retour de ses cendres fait cependant polémique. En effet, ni la mairie de Montargis – sa ville natale – ni l’Etat ne semblent vouloir assurer leur dernier voyage. Depuis le début du mois de juillet 2021 la polémique enfle de manière outrageante.

Benoit Digeon est-il le « pire maire qu’ait connu la France » doublé d’un « ignare » [1] ? C’est une question que l’on est en droit de se poser depuis quelques jours. En effet, l’actuel maire (LR) de Montargis, le fameux Benoit Digeon, a récemment fait état de son refus d’élever en sa ville une sépulture en mémoire du glorieux général Charles Etienne Gudin. Pour mémoire, ce général et comte d’Empire a servi dans l’armée française de 1784 à 1812, une longévité qui lui a permis de prendre part aux batailles Auerstedt, d’Eylau, d’Eckmühl et de Wagram, avant de perdre la vie au cours de la désastreuse campagne de Russie.

Or, depuis sa mort à Smolensk où son corps a récemment été identifié, le général Gudin a déjà connu nombre d’honneurs : son cœur repose au cimetière du Père Lachaise, une rue porte son nom à Paris, à Montargis c’est une caserne, on le retrouve même – suprême honneur – sous l’Arc de Triomphe aux côtés des autres gloires de l’Empire. Enfin, il était reconnu par ses pairs et ses hommes avant de laisser sa vie sur le champ de bataille. Tout cela pour quoi me direz-vous ? Pour qu’un élu anecdotique dans notre histoire nationale refuse, deux cents ans après les faits, le rapatriement de la dépouille afin de faire l’économie d’un monument mortuaire. Oui, vous avez bien compris, l’argument avancé (comme s’il pouvait y en avoir dans un cas comme celui-ci) est d’ordre pécuniaire ! Que l’on exile cet édile irresponsable ! Comment pouvons-nous – nous communauté nationale – supporter une telle injustice ? La mémoire de nos aînés n’a-t-elle que si peu de valeur ?

Le général Gudin en campagne, par Henri Félix Emmanuel Philippoteaux.

La honte et le déshonneur ne s’arrêtent pas en si bon chemin puisque le président de la République en personne s’est également positionné contre le rapatriement des restes du comte d’Empire aux frais de l’Etat :  

« Mais le président Emmanuel Macron refuse de financer l’opération et d’organiser ce rapprochement avec la Russie. Le chef de l’État craint aussi de devoir s’afficher avec un proche du parti de Marine Le Pen. »

Au journal Le Parisien de rappeler que la décision présidentielle est motivée par des craintes électorales alors que nous sommes à un an d’un scrutin présidentiel. A nouveau, nous voilà en plein naufrage. Il n’y aura donc, pour le moment, ni aide ni appui de la part de l’Etat, sans parler des honneurs qui auraient dû être rendus aux Invalides. Mais quelle image renvoyons-nous dans ces moment-là ? Que doivent penser les peuples autour de nous qui nous regardent ? La France est incapable de rapatrier sereinement et discrètement la dépouille d’un militaire français par crainte du Rassemblement National et de la réaction du président russe ? Nous sommes tombés bien bas, nous sommes l’éléphant effrayé par une souris et c’est un scandale national, je ne vois pas d’autres mots. J’aurais préféré n’avoir rien à écrire à ce sujet qu’une simple réjouissance de voir la mémoire de Charles Etienne Gudin respectée, même dans la mort.

Notons cependant, et c’est important, que le descendant direct du général Gudin, M. Albéric d’Orléans, a lancé une pétition sur internet afin d’attirer l’attention du président de la République sur le cas de son illustre ancêtre qui mérite le respect et les honneurs de ses concitoyens après tous ces bons et loyaux services rendus à la patrie.

                Rompez les rangs et allez signer la pétition pour que le général Gudin passe par la cour des Invalides avant de retrouver la paix à Montargis ou ailleurs !

Lien vers la pétition ici.


[1] Nous reprenons ici les mots scandaleux de Monsieur le maire à l’encontre du président de la République en date du 27 novembre 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s